Comment perdre du poids à 40 ans?

Comment perdre du poids à 40 ans?

S’éduquer sur l’alimentation,obtenir le corps que l’on veut sans s’affamer, et sans tout reprendre en quelques mois, sinon autant faire des régimes comme dans les années 80!

Comment j’ai découvert que mon corps avait changé…

Comment peut-on perdre du poids quand on a quarante ans, ou bientôt quarante, ou passé quarante ans. Si tu te poses cette question c’est que tu as remarqué que des choses ont changés. Ce qui se réglait en quelques jours ou quelques semaines est maintenant toujours stocké, alors que tu as mis en place ta petite routine habituelle. Un ralentissement s’est produit depuis quelques temps, le métabolisme semble moins bien répondre, et les choses ne vont pas s’arranger autant se le dire. C’est comme les grosses soirées, si t’as pas trop abusé toute ta vie tu gères, mais c’est pas la grande forme le lendemain. Du coup tu évites sinon tu te maudis toute la journée d’après (voire plus si vraiment t’as poussé).

Si je dois parler de mon cas personnel, je pense que parce que j’ai fait du sport toute ma vie, (que ça a même été mon travail à un moment donc d’autant plus). Que j’ai été super stricte sur mon alimentation toute ma vie également, (végétarienne à 18 ans, végétalienne depuis maintenant 4 ans). J’ai sûrement gagné du temps sur ce ralentissement du métabolisme et en réalité ça ne fait qu’un an que je le sens passer, à 43 ans. Mais c’est une galère on est d’accord et en aucun cas je n’ai l’intention de me laisser imposer cette nouvelle situation sans rien faire.

Mais que mangent les femmes??

J’observe ce que les femmes mangent, leur mode et hygiène de vie, et leurs problèmes de poids. J’en arrive à une conclusion qui est je pense la seule solution durable pour gérer son corps passé un temps: changer. Oui oui. Tu as pris du poids en mangeant comme tu as l’habitude de le faire depuis 10 ou 20 ans et là ça ne passe plus? il va falloir changer un certain nombre de choses, et chercher des nouvelles solutions. Et certainement apprendre à manger différemment, voire apprendre à manger tout court. Et peut-être aussi apprendre à avoir une activité physique régulière, parce que c’est évidemment une partie du problème (que les confinements n’ont pas arrangés je sais).

Les régimes…

Alors pourquoi je parle dans mon titre, de faire des régimes comme dans les années 80? Parce que ces solutions n’en sont pas à long terme, mais ont été présentées comme la seule chose à faire. Et ont fait gagner des fortunes à plein d’entreprises qui t’ont dit que c’était LA solution. Perdre 5, 10, 15 kg grâce à un système qui te dit du début à la fin comment faire pour y arriver, ok, sauf que ce poids perdu était bien arrivé d’une certaine façon. Comment ne reviendrait-il pas puisqu’en réalité rien n’a changé? Tu as fait un « régime » et c’est temporaire. Quand le régime est fini, la vie normale reprends et avec elle les habitudes que tu n’as pas perdue et que tu reprends, et avec elles les kilos. Et tu reviens vers le vendeur de régimes, qui vit grâce à ta prise et perte de poids. Et qui va te donner la même chose avec une couleur différente. On reprends les mêmes et on recommence tout pareil.

Combien de milliers de femmes dans le monde témoignent de ça? « j’ai testé tous les régimes, j’ai passée ma vie au régime, j’ai enchainé les régimes ». Une perte de poids, ce doit être durable pour valoir le coup de tous ces efforts, et pour toutes ces raisons :

  • Perdre du poids n’est pas qu’une question d’esthétique ou de mode. Ce doit être avant tout une question de santé, de bien-être. Et arrivée à la quarantaine, tu prépares ton corps et ta santé pour l’avenir.
  • Apprendre à se nourrir est primordial. Savoir ce qui nous convient, ce que l’on doit vraiment arrêter, ce que l’on peut s’autoriser. Pour devenir la boss de la situation, pas la victime de son poids et des injonctions qui arrivent de toutes parts.
  • Savoir où on en est dans son corps, taux sanguins, forme générale, capacité respiratoire, sommeil, allergies, état de la peau, vieillissement. Tout ça et plus encore dépendent de ton alimentation. On parle pas que du summer body là, on parle de bien-être holistique, et c’est pas des points calories qui vont t’apporter ça.
  • Perdre du poids doit avoir une raison saine, et entrainer un changement durable dans ton alimentation quotidienne. Sinon tu reviendras à la case départ régulièrement, et certainement d’un peu plus loin à chaque fois.
  • Savoir qu’arrivée à un âge, sans changement réel, tu risques de continuer de grossir. Avec tous les problèmes de santé que cela entraine. A 20 ou 30 ans on en rigole, à 40 il faut passer à l’action.

Les premières étapes du changement

Alors changer c’est quoi selon moi? D’abord observer de façon honnête et réaliste ce que tu manges et bois. Parce que tu bois pleins de chose et c’est pas forcement ce qu’il y a de mieux. Donc noter pendant une semaine, dix jours, tout ce que tu manges et bois, sans RIEN oublier! 😉 et sur cette base, te poser les bonnes questions. Ce gâteau industriel tous les après-midis, ces apéros tous les soirs, ce petit-déj à base de sucre et de gras, ces sodas, etc,etc, est-ce vraiment nécessaire? et par quoi et comment le remplacer? on rentre pas au monastère mais les apéros tous les jours c’est plus possible on est d’accords.

Les premières choses que je t’invite à faire et à penser sont les suivantes:

  • Penche toi sur ta consommation de ce que les experts du wellness américain appellent les « 3 white devils »: farine blanche, sucre blanc et produits laitiers. Pour les deux premiers, ces aliments industriels sont massivement transformés, ne contiennent plus les fibres alimentaires à l’origine de la sensation de satiété. Provoquent des pics de glycémie, perturbent l’insuline, se transforment en gras, et sont très acidifiants pour l’organisme pour te la faire courte. Les produits laitiers, sont également acidifiants, gras, salés, transformés, à l’origine de nombreuses allergies et intolérances, mauvais pour la peau. Et qu’on ne vienne pas nous parler de calcium, tu en as plus et de meilleur qualité dans une orange ou de la salade verte.
  • Augmente ta consommation de végétaux: fruit et légumes frais ou surgelés mais non transformés. La base en vitamines, minéraux, oligo-éléments et fibres de nos besoins s’y trouvent. Ils créent un microbiote sain, et un mental sain. A tous les repas, en dehors des repas, en base de tous les repas, tu ne peux pas te tromper avec les végétaux. Crois moi, personne ne manque de protéines mais tout le monde aujourd’hui manque de fibres et la vraie carence se trouve là.
  • Allège ton repas du soir, voire supprime le régulièrement. Ne plus manger après 18 ou 19h, (sauf si évidemment tu vas faire du sport). Ou alors dine super tôt, mets ton organisme au repos. C’est également psychologique, prise en main des choses, contrôle, réflexion, l’alimentation c’est dans la tête avant tout. Mais ai-je besoin de le préciser? 😉
  • Regarde ce que tu bois tous les jours et toutes les semaines. Première chose, est-ce que tu bois de l’eau?? et si oui suffisamment? Notre corps est constitué d’eau à 70%, donc quand tu bois et que tu fais pipi tu élimines. Et en rebuvant de nouveau de l’eau, tu renouvelles l’eau de ton organisme. Rien que de le dire ça fait du bien, voila pourquoi c’est de l’eau qu’il faut boire à hauteur d’un bon litre et demi, et pas autre chose. Un peu de café, un peu de thé ok mais pas à la place de l’eau. Les sodas? Ai-je besoin de dire que boire un soda n’apporte rien à part du sucre industriel? Stockage de gras direct, sucre rapide dans le sang, addiction, c’est vraiment la totale. Et l’alcool, là c’est la zone d’ombre. Sans rentrer dans des considérations sur l’alcoolisme, sache que ta consommation trop régulière ruine tous les efforts que tu pourras faire à côté pour perdre du poids. Ou le maintenir ou avoir un mode de vie sain. Diminue de moitié, voire supprime pendant 1 mois et tu vas comprendre ce que cette consommation « festive » provoque (que les confinements ont bien aggravés aussi je sais!).

Je t’invite enfin et surtout finalement à te renseigner. Lire, des articles, des livres, des guides, écouter des podcasts, regarder des documentaires. L’alimentation c’est la base de notre vie, de notre bien-être ou de notre mauvaise santé physique et mentale. Ne te laisse pas enfumer par la pub et les régimes miracles comme on en ponds depuis des décennies. La meilleure alimentation pour perdre du poids sera déjà celle qui est saine, la plus végétale et naturelle possible, le reste suivra. Je dois ma santé et ma forme à ce mode de vie, et je ne suis pas la seule.

Merci de m’avoir lue, à très vite et n’oublie pas de boire de l’eau! 😉

2 réponses à “Comment perdre du poids à 40 ans?”

  1. Un grand merci de la part d’une quarantenaire qui n’a jamais vraiment pris soin d’elle!
    Au bout de quelques mois en suivant les conseils d’Ana, tous les aspects de ma vie ont changé, se sont transformés et en BIEN !
    Activité physique adaptée, alimentation végétale ( une vraie découverte !), méditation et hypnotherapie, j’ai repris ma vie en main en suivant celle d’Ana !
    Alors, à toutes celles qui ne savent pas trop qu’elle direction choisir, vous êtes sur le bon site 😉🙏🏻

Qu'en penses-tu?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :